Un système de santé pour tous

Alors que nous travaillons ensemble pour surmonter la crise de la COVID-19, nous voyons la preuve que notre système de santé est au bord du gouffre.

Des millions de familles n’ont toujours pas accès aux médicaments dont elles ont besoin parce qu’elles n’ont pas d’assurance médicaments privée de leur employeur ou leur employeuse. Le nombre de personnes non assurées qui sont obligées de se passer de leurs médicaments s’accroît; plus de gens sont des contractuel·les, des travailleuses ou travailleurs autonomes, ou occupent des emplois sans couverture médicale. Trop d’aîné·es mettent également leur santé en péril parce qu’ils n’ont pas d’assurance médicaments, ni les moyens de payer de leur poche.

Le stress et l’inquiétude ressentis par ce trop grand nombre de Canadiennes et Canadiens ne sont pas le fruit du hasard. Ce sont les impacts directs de choix délibérés faits par les gouvernements libéraux et conservateurs. Ils ont délibérément laissé les compagnies pharmaceutiques escroquer des patient·es et choisi de laisser des millions de personnes sans assurance ou sous-assurées payer de leur poche des centaines, voire des milliers de dollars, pour des médicaments indispensables.

Aujourd’hui, le Canada est le seul pays riche qui possède un système de soins de santé public qui ne comprend pas une assurance médicaments universelle. Nous sommes au troisième rang mondial du prix le plus élevé pour les médicaments d’ordonnance, ce qui met à rude épreuve nos systèmes de santé partout au pays. Et il nous faut en plus composer avec un ensemble disparate de programmes et de protections privées – pour celles et ceux qui ont la chance d’avoir une couverture d’assurance. Face à une pandémie mondiale, la nécessité d’un programme pancanadien d’assurance médicaments solide n’a jamais été aussi forte.

Les néo-démocrates savent que nous pouvons faire mieux. Notre parti s’est battu pour instaurer le système de santé universel pour tout le monde, et de la même façon, nous nous battons aujourd’hui pour y inclure une assurance médicaments de qualité pour tout le monde, quels que soient votre emploi, votre lieu de résidence, votre âge, votre état de santé ou votre revenu. Nous travaillerons rapidement, avec les provinces, afin de mettre en place le programme d’ici la fin de 2022, en injectant chaque année 10 milliards de dollars du gouvernement fédéral. Cela ira de pair avec l’élaboration d’une stratégie pancanadienne sur la couverture des médicaments pour les maladies rares, afin que la couverture ne soit plus déterminée par l’endroit où vous vivez ou par l’assurance privée de votre famille, comme c’est le cas actuellement.

Un programme pancanadien d’assurance médicaments permettra l’accès aux médicaments et aux appareils médicaux essentiels, tout comme nous avons actuellement accès à des centres de santé offrant des soins gratuits, parce qu’ils sont financés par un système d’assurance publique sous lequel tout le monde est couvert. À la pharmacie, vous aurez donc besoin de votre carte d’assurance maladie – pas de votre carte de crédit.
Notre plan met fin aux co-paiements, franchises et primes qui coûtent des centaines, voire des milliers de dollars par année aux familles.

Leave a comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *